Comment procéder à l’extraction du cbd ?

Avr 21 / 2021 6:00

Les médecins ont longtemps cherché des moyens aussi variés qu’efficaces de pouvoir soigner certaines anomalies. Qu’il s’agisse d’une maladie psychologique ou physique, il existe un moyen de le traiter grâce aux avancées de la médecine. Aujourd’hui, grâce à la plante de cannabis, l’on a l’existence du cannabidiol qui sert dans beaucoup de traitement. Comment est-il extrait ?

La technique d’extraction au CO2

La CBD a une utilisation assez répandue et existe sous différentes formes. Essentiellement issu du cannabis, plusieurs méthodes permettent d’avoir du cannabidiol et chacune d’elles ont leurs particularités.

Pour ce qui est de se servir du CO2, selon de nombreux utilisateurs, c’est la méthode la plus sûre, une opinion également soutenue par des scientifiques spécialisées dans le domaine. Pour ce qui concerne les outils et composants dont on a besoin, nous pouvons citer :

  • L’extracteur à circuit fermé
  • L’alcool et
  • La machine d’extraction

Pour l’explication, il s’agit de mettre sur pied et en priorité, un environnement suffisamment stable pour la culture. Ensuite, veiller à ce qu’il subsiste une température adéquate et suffisamment dense pour permettre de distinguer le CO2 des cannabinoïdes.

Par la technique d’extraction supercritique, impliquant une hausse de température comprise entre 30 °C et 74 °C, on passe d’une simple plante à un liquide gazeux et non polluant grâce au chauffage.

Il faudrait mobiliser des mains expertes pour pouvoir mener à bien cette démarche, puisqu’il faut aussi utiliser certaines substances comme des solvants au cours de la préparation pour faciliter la distillation. Pour la suite, faites l’isolation très soigneuse des molécules obtenues.

Ensuite, passez à l’étape de la filtration, afin d’avoir un produit intégralement pur et comestible.

La méthode d’extraction à l’huile

Comme huile, il en existe de multiples qui peuvent intervenir dans la constitution du CBD. L’huile de chanvre, de sésame ou autre peut aider à avoir un produit de qualité tant que le processus est bien fait.

Si la méthode d’extraction par CO2 est la plus sûre, celle de l’huile est la plus naturelle. Il se décrit comme suit :

  • Chauffer l’huile
  • Le filtrer, et ensuite
  • Passer à l’extraction

Il peut être perçu comme étant simple, mais il faut bien évidemment faire attention, car en chauffant l’huile, ses propriétés pourraient être altérées.

Bien qu’elle soit naturelle, elle n’est pas pour autant fiable. Le processus de conservation est relativement court, de ce fait, il est recommandé de le consommer directement après extraction. Étant 100% naturelle, certains spécialistes travaillent à augmenter le taux de fiabilité de ce procédé.

Utiliser des liquides chimiques

Le butane, l’éthanol ou l’alcool isopropylique sont tous autant des liquides intervenant dans l’obtention du cannabidiol. Il faut tout simplement tremper la plante de cannabis dans l’un de ses liquides chimiques chauffé à haute température, puis la laisser en contact avec l’air.

Cette méthode est peu onéreuse, puisqu’il nécessite l’usage de peu de matériaux. Quelles que soient les manipulations chimiques, il faudrait faire attention pour ne pas risquer une explosion. *

Ajoutons aussi que le cannabidiol qui résulte de ce procédé n’est pas directement consommable. Les substances chimiques laissent toujours des traces qui peuvent nuire à l’organisme. Il faut donc appliquer des protocoles qui permettront de diminuer le taux de présence des traces chimiques.